Les Films d'Animation de 2011



Les films d'animation en Blu-ray se suivent et se ressemblent techniquement : un traitement vidéo au sommet ("top démo" !), où le moindre détail, le moindre pixel nous parvient, sans défaut de transfert. De même, les différents mixages, intégrations des voix et effets sonores sont de magistrales réussites, dont l'impact se réduit seulement en fonction de l'encodage choisi sur la VF, du simple DD 5.1 pour Kung Fu Panda 2 (regrettable, bien qu'efficace) au fantastique DTS-HD MA d'Arrietty. Voici maintenant les critiques.


Kung Fu Panda 2
Dreamworks offre le meilleur film d'animation de l'année pour la deuxième fois consécutive, après le remarquable Dragons. Un scénario qui conjugue à la perfection émotion et humour, une histoire et une narration qui surpassent largement celles du premier, un méchant charismatique, des scènes d'action jubilatoires, et une BO éclatante du binôme Zimmer/Powell. Beau, intense, indispensable.

Arrietty, le petit monde des chapardeurs
Avec un autre réalisateur aux manettes que Miyazaki ou Takahata, ce Ghibli pointe une fois de plus les talents dont regorge le studio. Un conte délicieux, intelligent et à l'ambiance exquise, servi qui plus est par un traitement audio extraordinaire (la pluie et les éléments, la musique de Cécile Corbel...). Une petite baisse de régime à la fin lui coûte la note maximale.

Rio
Dans la continuité d'Horton et Robots, Blue Sky livre un film bien ficellé, cohérent et sans temps mort, qui le démarque une fois de plus des autres studios de par son ambiance et son traitement. Là où certains adultes blasés trouveront un manque de maturité, le divertissement, la beauté de l'animation et le rythme soutenu sont indéniables. Une réussite, pour tous les âges.

Rango
Gore Verbinski débarque dans l'animation, secondé par d'habituels partenaires (ILM, Johnny Depp ou Hans Zimmer), avec cette production originale, surprenante, et souvent glauque. Citant Gilliam, Leone, Corbucci et Eastwood, Rango est une vraie oeuvre pour cinéphile, qui semble même calibrée pour les Oscars. Ingéniosité du récit et réussite technique sont au rendez-vous, bravo.

Cars 2
Badaboum, PIXAR se retrouve pour la première fois de son histoire en queue de classement, avec une note médiocre. Faute à un scénario qui loupe sa cible, ou plutôt qui n'en a pas : le fond est bien trop tordu et compliqué pour des jeunes enfants, mais la forme vraiment trop lourde et bêbête (Martin !, l'ambiance générale...) pour des enfants moins jeunes. De plus, le traitement écologique (très à la mode, on dirait) est bien plus réussi dans Rango, Rio ou Arrietty qu'ici. Heureusement qu'une certaine fulgurance visuelle propre au studio, et quelques scènes brillantes (dont le prologue) relèvent le niveau. Ce n'est pas mauvais, mais c'est décevant.