L'Apprenti Sorcier - Test Blu-ray

Le film :

La trame scénaristique indigeste tente de trouver des justifications mythologiques crétines, et risque de laisser sur la touche les plus de 14 ans... Erreur courante chez Bruckheimer, alors que la simple volonté d'entertainment suffirait largement : on retrouve ainsi de superbes séquences d'action, de très bonnes idées, un hommage amusant à Fantasia et Merlin l'Enchanteur, mais qui ne suffisent pas à en faire un divertissement honorable. Pour rester positif, on retiendra aussi le rythme effréné, le traitement passionné d'un New York superbement mis en valeur, et la rayonnante Teresa Palmer qu'on verra certainement partout dans les années qui viennent. Mais pour le reste, c'est sans âme et sans talent.

Vidéo 

Nouveauté Disney oblige, c'est un encodage parfait qui est proposé pour cet Apprenti Sorcier. Le matériau d'origine s'y prête plutôt bien, avec des effets spéciaux convaincants et une réalisation nerveuse, fidèle à la fulgurance visuelle habituelle d'une production Bruckheimer qui débarque avec tous ses $. Piqué, couleurs, profondeur des contrastes : c'est un top démo.

Audio

Là aussi, le mixage crache tous ses brouzoufs en scotchant le spectateur sur son canapé, avec des effets sonores exploitant à merveille tous les canaux dans une précision idéale. La soupe musicale de Trevor Rabin, sans éclat, a au moins le mérite de bien se fondre dans le décor. Côté encodage, l'avantage reste à la piste DTS HD Master Audio de la VO, même si le DTS plein débit de la VF fait parfaitement son oeuvre.