Stardust

Le film 

Transposition judicieuse de l'univers de Neil Gaiman, Stardust est un film de fantasy idéal, où la romance côtoie l'aventure, où l'omniprésence de l'humour ne nuit jamais au rythme frénétique et passionnant de l'histoire qui enchaîne les idées géniales sur près de 2h10. Il se pare de tous les atouts (paysages écossais, performance anthologique de DeNiro, maestria du score, qualité des FX, magnificence du production design...) pour s'imposer en véritable joyau du genre, et en un chef-d'oeuvre mésestimé qui trouvera forcément le piédestal qui lui est dû. Peut-être finira-t-il en oeuvre majeure dans la carrière d'un réalisateur majeur, si Matthew Vaughn daigne la continuer à ce rythme effréné.


Vidéo
Disponible outre-manche depuis février, cette édition made in Paramount à défaut d'être parfaite est très largement convaincante. Un rare et léger bruit vidéo s'immisce dans certains plans sombres -pourtant nombreux et presque toujours parfaitement restitués-, et une image parfois un peu douce empêche l'émerveillement ultime. Mais ces failles ne sont jamais rédhibitoires pour cette redécouverte inédite et féerique de l'oeuvre.

Audio
Une VF en Dolby Digital 5.1 mi-débit est proposée sur cette galette britannique, et fait déjà son office grâce au mixage d'origine qui est à l'image du film : riche, précis et dynamique. Bien sûr, la VO en DTS HD MA garde sa traditionnelle longueur d'avance et met encore mieux en exergue la foultitude de détails et la palpitante partition d'Ilan Eshkeri.