Scott Pilgrim

Le film : 

L'originalité du montage et l'excellent traitement visuel ne peuvent masquer la vacuité du propos et les errements de la narration. Le comic original est paraît-il génial, mais cette adaptation ne donne pas envie de le découvrir, d'autant que tout y est survolé : personnages sans consistance (Michael Cera a ici le charisme d'une huître), manque de constance dans le rythme, et traitement inégal du côté geek/8-bits/tekken/dbz qui ne convaincra pas forcément la génération ciblée. Heureusement qu'Edgar Wright sait toujours aussi bien manier la caméra, qu'il va au bout de ses idées picturales, gère une mise en scène audacieuse et certains concepts ingénieux. Dommage qu'à vouloir en faire trop... il en fait trop.


Image
• Un transfert sans bavure de la part d'Universal. Couleurs, contraste et précision au top.
• Quelques flous et baisses de définition sur certains effets numériques.
• Malgré une multiplicité des techniques et matériels utilisés sur le tournage, l'identité visuelle du film (et de sa photo) est forte et homogène.

Son
• Encodage DTS-HD Master Audio épique en VO.
• Mixage ultra-spatialisé, doté d'une très bonne gestion du LFE.
• Doublage VF de qualité mais qui souffre de la perte des nombreuses astuces de langage de la VO. Encodage DTS 768 kbps, qui, sans égaler son homologue HD, offre un beau spectacle.