Robin des Bois

Le film

Dialogues maladroits, narration sans rythme, personnages sans charisme, seconds rôles à la traîne... Les défauts s'accumulent, principalement causés par un scénario insipide qui enchaîne clichés, procédés éculés et idées absurdes pour un film qui au final, n'a de Robin des Bois que le titre. Dans la seconde partie, les choses s'améliorent -un peu- avec une narration plus fluide et quelques séquences agréables. Malheureusement, tout s'effondre dans la bataille finale quand on passe au débarquement des barges du Soldat Ryan, que Marianne se prend pour Eowyn, que les enfants des bois mènent une charge héroïque à dos de poneys et que Russell Crowe nous fait de la brasse coulée en cotte de mailles. LOL ? Un des plus mauvais films de Ridley Scott, mal filmé, mal joué, mal monté et mal écrit, que les quelques scènes intéressantes n'arriveront pas à sauver. Et ça nous désole.


Vidéo
Précision au sommet, profondeur des contrastes et respect de la colorimétrie... Un très beau transfert de la part d'Universal. Et ce n'était pas gagné, avec cette photographie froide, terne, sombre, et ses nombreux contre-jours. Deux reproches quand même : de l'edge enhancement et un très rare bruit vidéo, qui ne gâchent pas trop le "plaisir". Il est regrettable en revanche que l'éditeur se serve d'un master avec un sous-titrage incrusté, où toutes les scènes tournées en français se trouvent sous-titrées en anglais...

Audio
Du DTS HD master Audio en VO, particulièrement précis et destructeur. Et du DTS mi-débit (768 kbps) sur la VF, déjà percutant, même si le mixage est moins spatialisé et la piste moins dynamique. Le résultat est déjà convaincant.